L’Art de la respiration – la respiration Ujjayi ou le Souffle victorieux

Yoga & humour

Dans l’article précédent, je vous ai parlé de la respiration diaphragmatique, thoracique et claviculaire. Essayer de faire le test : inspirez en pensant à votre diaphragme et vous verrez, il se mettra en mouvement. Ce que votre esprit veut, votre corps le fait.

Essayez !

Dans cet article, je vous parlerai d’une respiration qui favorise …la concentration, induit le calme et augmente notre potentiel énergétique tout en tranquillisant notre mental. Vous savez celui qui n’arrête jamais et parfois nous fait prendre la mauvaise décision car il est stressé ou parce qu’il voit des problèmes qui n’en sont pas !

Cette respiration miracle s’appelle « Ujjayi » ou souffle victorieux. Voici comment la pratiquer.

Commencer par vous asseoir en tailleur au calme et commencer à respirer calmement par le nez en essayant de prendre conscience de cette respiration. Soyez-en le spectateur, n’essayez pas de la modifier. Elle est peut-être rapide, vous avez eu une journée stressante. Laisser vous porter par votre souffle. Au bout de 2/3 minutes vous constaterez que votre souffle s’est apaisé et que vous pouvez commencer la respiration « ujjayi »

La respiration ujjayi se pratique en s’imaginant inspirer et expirer au moyen d’un orifice situé au niveau du larynx on doit sentir le flux d’air à ce niveau et entendre un souffle doux.

Pendant l’inspiration la glotte est légèrement contractée, produisant un son profond et doux. Pensez à la respiration de Dark Vador « Rahhhh ». Pendant l’expiration la contraction se fait un peu plus haut produisant un son légèrement différent. Durant toute la durée de cet exercice respiratoire, la respiration reste lente, profonde et régulière. Respirer par les narines, la glotte légèrement contractée, allonge le souffle naturellement et le ralentit sans effort.

Continuez à maintenir votre attention sur le son produit au niveau de la glotte et dans l’arrière-nez. Concentrez-vous sur la contraction de la glotte et sur la modification du volume : thorax/gorge/cavité buccale/ tête.

Réduisant l’anxiété, cette technique est particulièrement apaisante car elle permet de ralentir la respiration tout en calmant et tranquillisant le mental même après une courte durée de deux ou trois minutes.

Être consciemment plus proche du mouvement d’inspiration et d’expiration calme déjà notre mental. Apprendre à respirer correctement lentement et profondément libère de la tension physique et apaise le mental.

Le psychisme influence la respiration. La respiration influence le psychisme.

En se concentrant sur le souffle, on peut apaiser le mental, développer l’attention.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s