Exercice de décontraction et relaxation profonde

Comment utiliser cet exercice.  lisez le texte, imprégnez-vous des diverses phases de la relaxation. C’est facile et la progression est logique. Couchez-vous dans un endroit calme et si possible pas trop mou.  Le tapis de yoga est l’idéal.  Veillez à ne pas être dérangée et prenez près de vous une petite couverture si vous êtes frileuse.  Et maintenant à vous de jouer

Relaxation et décontraction

Relaxation et décontraction

Nos muscles peuvent être dans plusieurs états.

  • Le TONUS = état de veille (prêt à bondir)
  • La CONTRACTION sur ordre du cerveau le muscle se contracte
  • La DECONTRACTION = calme plat : le sommeil
  • La SUR-DECONTRACTION = la relaxation yogique qui ramène l’influx nerveux au minimum

 

La CONTRACTURE contraction de certains muscles dues à des influs nerveux trop forts.

La fatigue peut provenir de trop de muscles sollicités trop fort ou trop longtemps, sourcils froncés en permanence, jambes qui tressaute. Un orateur est plus fatigué par une conférence de deux heures qu’un marcheur ou un cycliste qui fait deux heures d’exercice. Devoir parler et tenir un auditoire demande la mise en oeuvre d’une multitude de petits muscles qui nécessitent chacun un influx nerveux or il faut autant d’influx pour faire bouger un gros muscle qu’un petit.

 

En position assise, nous allons prononcer le « AOOOM »

Pourquoi ? La vibration se transmet dans le crâne et tout le corps et en particulier dans les poumons et les alvéoles. la vibration tenderait à stimuler la délicate membrane des alvéoles et de favoriser les échanges gazeux. La vibration stimulerait aussi les glandes endocrines, mais cet auto-massage stimulerait aussi les cellules nerveuses et le système respiratoire; la circulation sanguine s’intensifie dans les tissus concernés et donc participe à la relaxation, la fortification des organes et la sensation de bien-être. Pendant le « Aooom », toute votre conscience est occupée par le son émi et ses vibration. La formation de pensées parasites est inhibé. répéter régulièrement le « AOOOM » dans le silence de votre mental, vopus ressentirez le calme qu’il vous apporte.

 

Commençons.

Position assise 3 x AOOOM

La SUR-DECONTRACTION = la relaxation yogique qui ramène l’influx nerveux au minimum

Se coucher sur le dos et se mettre dans une disposition d’esprit de non-agir, étirer vous, roulez sur le flan et recommencer, étirez-vous baillez.

Pour apprendre à percevoir la relaxation, prenez votre bras gauche avec le bras doit et laisser le bras gauche se relaxer complètement et laisser le retomber. tel devra être l’état de votre corps tout entier

Essayer de soulever le bras en ne contractant que l’épaule, vous sentirez le poids de votre bras.

Ralentir la respiration au rythme 4 à l’inspir & 8 à l’expir. Diriger votre attention vers le plexus solaire, ressentez le va-et-vient, imaginez que le souffle le réchauffe, s’il le faut, imaginez que vous êtes couchés au soleil.

Concentrez maintenant votre attention vers le bras et la main droite. Relâchez les doigts un à un tous les doigts même le pouce, ôtez toute force dans la main. Continuez à vous concentrer sur cette partie du corps et à la mettre en état de non-agir, vous ressentirez une chaleur l’envahir. La relaxation induit une vasodilatation tandis que la contraction induit une vasoconstriction => sensation de chaleur. Un muscle relaxé est mieux irrigué et la respiration cellulaire est amplifiée.

Continuez sur tout le corps en partant des pieds.

Mentalement, parcourez le corps en relaxant les pieds, les orteils, les chevilles, les talons. Procédez par côtés et par fractions en progressant par articulations cheville, genou, hanche, sans essayer de détendre toute la jambe d’un seul coup. Arrivé à la hanche, relâchez l’abdomen, faites le tour de la ceinture, relaxer les muscles du bas du dos, puis ceux de la région de l’estomac, remontez vers la poitrine, faites le tour du thorax, montez plus haut dans la poitrine, relâchez le haut du dos. Relaxez le cou (la gorge, la glotte,) puis le visage, vous relâcherez soigneusement chacun des petits muscles qui composent la face, les yeux le front dont certains sont contracturés en permanence.

Laisser la mâchoire inférieure s’affaisser sans ouvrir la bouche, relâchez la langue elle doit devenir molle, puis détendre la bouche, les lèvres. Détendez les yeux, posez gentiment les paupières sur les globes oculaires sans les serrer, ni vibrer, ni frémir. Pensez au front, combien de personnes ont en permanence cet air soucieux, les sourcils froncés.. relâchez votre cuir chevelu.

Nous allons faire une deuxième vague de relâchement en partant du bout des doigts, sans oublier les pouces. détendez la paume et le poignet, remontez le long de l’avant bras jusqu’au coude, poursuivez jusqu’à l’épaule en relâchant au passage les muscles des bras. Après les épaules et les omoplates, longez la nuque, et, en passant par les oreilles, revenez aux joues aux ailes du nez, aux yeux, au front et au cuir chevelu.

A ce moment vous serez parfaitement détendu, l’attraction terrestre pourra jouer son effet librement. vous sentirez que la pesanteur s’exerce sur les pieds, les jambes, le bassin, le torse, le tronc est irrésistiblement attiré vers le sol, le dos se plaque au sol, les épaules, la tête est lourde. Dans votre visage, la machoire est plus pesante, les joues s’affaissent sous l’effet de l’attraction terrestre. Sentez les mains et les bras comme ils sont lourds.

Vous êtes dans un état de relaxation total, votre corps est oublié, immatériel, votre esprit survole. vos cellule nerveuses sont baignées dans un bain de jouvence, débarrassées pendant quelques instants de l’obligation de devoir commander des mouvements ou de transmettre des messages aux sens.

Reprenez tout doucement conscience, étirez-vous, baillez, profitez.

 

Si vous avez apprécié ou si vous désirez faire part de vos expériences, n’hésitez pas à mettre un commentaire.  Nous pourrons tous en profiter.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s