Nadi Shodhana Prânâyâma

Nadi Shodhana Prânâyâma (Level 1) appelé aussi Suryan Bedan Prânâyâma (narine gauche bloquée) ou Chandra Bedan Prânâyâma (narine droite bloquée)

 Pourquoi Nadi Shodhana ?

Cette respiration purifie le système sanguin et respiratoire. La respiration plus profonde enrichit le sang en oxygène. Ce Prânâyâma renforce le système respiratoire et équilibre le système nerveux. Il permet de lutter contre la nervosité et les migraines.

shutterstock_283635128

Respiration

Comment pratiquer Nadi Shodhana ?

  • Calme et détendu mettez-vous en position assise, concentrez-vous sur la respiration naturelle pendant quelques minutes.
  • Levez la main droite, placez l’index et le majeur entre vos deux sourcils (Pranayama Mudra) et fermez la narine droite avec le pouce.
  • Posez le coude dans le creux de la main gauche au niveau du foie
  • Respirez 20 fois avec la narine gauche, veillez à avoir une respiration un peu plus profonde que d’habitude et qui monte du diaphragme suivi du thorax.
  • Laissez la narine droite ouverte et fermez la gauche avec l’annulaire.
  • Respirez 20 fois par la narine droite
  • Ramenez la main sur le genou et observez le flux normal de votre respiration.

Lorsque cette respiration est largement maitrisée, vous pouvez passer au « Level 2 »

Nadi Shodhana Prânâyâma (Level 2)

  • Calme et détendu mettez-vous en position assise, concentrez-vous sur la respiration naturelle pendant quelques minutes en visualisant le trajet de l’air du nez aux poumons et en veillant à faire passer l’air le plus haut possible dans les voutes nasales.
  • Assis confortablement, le dos droit, positionnez la main droite en Pranayama Mudra.
  • Posez le coude dans le creux de la main gauche au niveau du foie
  • Fermez la narine droite avec le pouce et inspirez par la narine gauche de manière plus profonde que d’habitude.
  • Ouvrez la narine droite et fermez la narine gauche de l’annulaire. Expirez lentement et doucement par la narine droite.
  • Inspirez profondément par la narine droite
  • Ouvrez la narine gauche et bloquez la narine droite, expirez ensuite inspirez et changez.
  • Pratiquez cette respiration alternée gauche – droite pendant 20 cycles.
  • Ramenez la main sur le genou et concentrez-vous sur votre respiration naturelle.
  • Refaites un cycle complet en terminant sur une concentration sur la respiration naturelle

Abdos-respiration-e1441631045417-730x410

Nadi Shodhana Prânâyâma (Level 3)

Précaution avant de passer au Level 3, maitrisez parfaitement Level 1 et 2.  D’autre part, oubliez à tout jamais un esprit de compétition ou de performance.  L’Art du Prânâyâma est un Art subtil qui demande écoute, calme, fluidité et surtout aucun effort physique.  Pratiquez les asanas avant de faire vos Prânâyâma, votre mental sera capable de découvrir la subtilité du Prânâyâma

  • Concentrez-vous pendant 5 minutes sur votre respiration naturelle. Puis positionnez la main en Pranayama Mudra.

Première étape

  • Faites 10 cycles Nadi Shodahana niveau 2

Deuxième étape

  • Ensuite veillez à effectuer un comptage pendant un cycle complet
  • Fermez la narine droite avec le pouce et inspirez sur 4 temps avec la narine gauche
  • Fermez les deux narines et retenez la respiration pendant 16 temps
  • Ouvrez la narine droite et expirez en comptant 8 temps
  • Fermez les deux narines et retenez la respiration pendant 16 temps
  • Ouvrez la narine droite et inspirez pendant 4 temps
  • Fermez les deux narines et retenez la respiration pendant 16 temps
  • Ouvrez la narine gauche et expirez pendant 8 temps
  • Fermez les deux narines et retenez la respiration pendant 16 temps
  • Répétez 5 fois ce cycle complet avant de reprendre la respiration naturelle pendant quelques minutes et refaites cinq cycles

(Si vous n’y arrivez pas, commencer par 4 (inspir) / 8 (apnée) / 8 (expir).). Vous pouvez aussi allonger en gardant le ration 1 / 4 / 2 par exemple 8 / 32 / 16, mais ce n’est pas une compétition, le souffle doit rester subtil et fluide, sans efforts.

 

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences.  Pratiquez-vous le Prânâyâma ?

Si, oui qu’est-ce que cela vous apporte ?  Vous pratiquez du Yoga et votre professeur ne vous parle que trop peu de respiration, dites-nous tout !

Publicités

2 réflexions sur “Nadi Shodhana Prânâyâma

  1. Bravo pour cet article très détaillé. Professeur de yoga depuis peu, pratiquante de yoga depuis plus de 7 ans le pranayama m’a apporté énormément: gestion de stress, de la colère mais aussi et surtout un « booster » d’immunité. Non seulement je me sens mieux physiquement, mais aussi psychiquement. Se concentrer sur sa respiration permet de créer de l’espace en soi, de trouver sa place en quelque sorte. La pratique du pranayama fait désormais partie intégrante de ma routine du matin. Résultat? je suis peu voire pas malade, lorsque je ressens des douleurs me concentre sur la respiration me permet de les oublier. J’ai remarqué un véritable « mieux être » chez mes élèves qui pratiquent également chez eux…Cela ne m’étonne pas!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s